Gaëlle Régeard

Les espaces de nos souvenirs ou une nouvelle réalité dévoilée.

Des lieux clos dans lequel le regard intérieur évolue en déplaçant son point de vue.

Des visions reconstruites ou superposées sans sens de lecture.
Sur un papier marouflé, je prépare la matière de fond à aveugle, j’effleure le support avec un vernis mat et transparent.
La texture tout d’abord invisible ne se révélera que lors du passage d’un glacis à huile.
Ce support gras retient mal la mine de plomb, le crayon glisse.

Cette technique de travail matérialise la disparition, un effacement par la transparence qui suggère un espace nouveau.

Une réflexion sur “Gaëlle Régeard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s